DECLARATION DU COLLECTIF SYNDICAL CGT-B (CGT-B – SYNATEL – SYNATEB – SYNATIC – SYNTAS – SATB)

  • LE BLOG DU PIT-SENEGAL
  • AFRIQUE

 

 

 Ouagadougou, le 2 novembre 2014

               

DECLARATION SUR LA SITUATION NATIONALE

 

Depuis l’annonce du projet de loi portant révision de la Constitution, diverses manifestations sont organisées pour rejeter cette forfaiture que préparait le pouvoir COMPAORE. Ces manifestations ont culminé le jeudi 30 octobre 2014, jour du vote dudit projet par les députés. La force de la mobilisation, la détermination des manifestant(e)s et particulièrement de la jeunesse ont permis d’empêcher le vote à l’Assemblée Nationale. La colère des manifestants s’est abattue sur le bâtiment de l’Assemblée Nationale, sur Azalaï Hôtel Indépendance, sur les domiciles et immeubles de certains dignitaires et proches du parti au pouvoir. Tout cela  a abouti à la démission du Président  Blaise COMPAORE.

Le Collectif Syndical CGT-B condamne la répression féroce qui a conduit à de nombreuses pertes en vies humaines ainsi que les blessés enregistrés. Il présente ses condoléances aux familles éplorées et souhaite un prompt rétablissement aux blessés. Il est indiscutable de noter que toute la responsabilité des tueries, des destructions et pillages de biens publics et privés incombe au pouvoir de la IVème République qui s’est entêtée dans sa volonté de tripatouiller la Constitution pour conférer à Blaise COMPAORE un pouvoir à vie. De ce point de vue, les dignitaires du pouvoir de la IVème République doivent répondre de leurs crimes actuels et antérieurs. Il faut également rechercher et identifier les éléments des Forces de Sécurité et de Défense qui ont tiré sur les foules lors de l’insurrection populaire et les traduire en justice.

Le Collectif Syndical CGT-B, qui s’est toujours battu aux côtés de notre Peuple invite ses militant(e)s et sympathisant(e)s à se mobiliser davantage et à mieux s’organiser pour la prise en compte des vraies préoccupations des travailleurs et des masses populaires. Le retrait du projet de loi et la démission du Président Blaise COMPAORE constituent une victoire partielle pour laquelle des dizaines de manifestant(e)s ont payé de leur  vie. Le Collectif Syndical CGT-B dénonce les tentatives de récupération de cette lutte pour le Pouvoir d’Etat.

Aussi, le Collectif Syndical CGT-B appelle-t-il tous ceux  et celles qui se sont mobilisé(e)s dans cette lutte salutaire héroïque du Peuple, l’ensemble des travailleurs (euses) à rester mobilisé(e)s et vigilant(e)s et à se battre pour préserver et élargir les espaces de libertés et contre l’instauration d’un régime militaire.

 

Vive l’Unité dans l’Action des Travailleurs !

Vive le Collectif Syndical CGT-B !

Ont signé :

CGT-B                              SYNATEB                 SYNATEL

 

Bassolma BAZIE                            Tahirou TRAORE         Souleymane SO

Secrétaire Général                Secrétaire Général       Secrétaire Général

 

                                                                             

 SYNATIC                         SATB                                SYNTAS

 

Justin COULIBALY               Seini KOANDA           Juste K. LOGOBANA

Secrétaire Général                Secrétaire Général       P/Secrétaire Général

 

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog