RESOLUTION DU COMITE CENTRAL DU PARTI DE L’INDEPENDANCE ET DU TRAVAIL (PIT/SENEGAL)

Le Comité Central du PIT s’est réuni le dimanche 23 novembre à l’ENDSS.

A l’entame de ses travaux, le CC a observé une minute de silence et de prières à la mémoire des camarades et parents disparus dans la période. Le Comité Central a ainsi salué ces militants qui, leur vie durant, ont été engagés dans la cause de libération humaine et dont les efforts – parfois anonymes – ont incontestablement contribué à permettre au Sénégal de progresser dans la voie des conquêtes démocratiques.

Le Comité Central a, par la suite, entendu un important rapport du Bureau Politique présenté par le camarade Samba SY, membre du Bureau Politique, Secrétaire du Comité Central, procédant à un bilan d’étape du gouvernement ainsi qu’à une évaluation du niveau d’organisation et des tâches du parti.

Pour le Comité Central du PIT, la résolution prise d’inscrire la reddition  des comptes dans la culture de tout gestionnaire, au Sénégal, des deniers publics relève d’un impératif catégorique. A cet égard, le Comité Central engage le gouvernement à poursuivre sans faiblir la « traque » de tous les biens supposés mal acquis sans acharnement inutile mais aussi sans faiblesse coupable.

En rien les rodomontades d’Abdoulaye Wade et la mobilisation autour de lui des nostalgiques de l’ordre ancien, pour la libération de son fils et de quelques autres prévenus, ne devraient amener les sénégalais à accepter l’instauration, dans leur pays, du règne de l’impunité et celui des passe droits.

Pour cette raison, l’OFNAC, la Cour des Comptes, l’Inspection Générale d’Etat, bref toutes les structures de contrôle mises en place ou renforcées par le gouvernement du Président Macky Sall devraient jouer leur rôle de façon intégrale, afin qu’aucun denier de l’Etat ne soit distrait de sa destination légitime de satisfaction des besoins nombreux et pressants des citoyens sénégalais.

Le Comité Central du PIT se félicite des mesures prises par le gouvernement pour économiser sur la facture téléphonique de l’Etat, mettre fin à la gabegie instaurée de longue date concernant les contrats de logement des agents de l’Etat, mais aussi du choix de ne plus procéder aux abusives réductions fiscales concédées à des Entreprises ne pouvant en vérité être élevées au statut d’entreprise franche d’exportation.

Le Comité Central du PIT encourage le gouvernement à continuer à engager le pays dans la voie de la transparence et de l’équité. A cette fin, le gouvernement doit agir de sorte qu’aussi bien pour ce qui concerne la passation des marchés que plus globalement pour ce qui est de l’implication des entrepreneurs nationaux dans les grands chantiers de l’Etat, le patronat national n’ait aucune raison recevable de prétendre être écarté.

Par ailleurs et pour le Comité Central du PIT, un effort particulier doit être investi en direction des régions sud du pays. En effet, l’accalmie en cours est à conforter par des investissements prioritaires pour la relance des activités économiques dans cette partie meurtrie du territoire national. De même, il convient de prendre les mesures opportunes pour mettre fin aux capacités de nuisance de tous ceux qui, pendant bien trop longtemps, ont vécu de la crise en Casamance en en tirant les ficelles pour empêcher qu’une paix définitive s’y installe.

La crise en Casamance, l’instabilité dans la sous région, les menaces à peine voilées du camp des défaits de mars 2012 sont, entre autres, autant de raisons pour Benno Bokk Yaakaar de resserrer les rangs et faire cap sur l’essentiel : la prise en charge des besoins du peuple sénégalais en matière d’emplois, d’éducation, de santé, de sécurité, bref d’une vie épanouie.

A cet égard, le Comité Central du P.I.T appelle tous les patriotes du Sénégal  à prendre conscience des incidences probables, pour nos pays, de la signature des APE ainsi que des conséquences de l’avènement du Tarif Extérieur Commun sur la CEDEAO. Nos peuples se doivent, sans faiblir,  de faire face à ces défis ainsi qu’à ceux qu’imposent le « Jihadisme » et la fièvre Ebola.

Autant de raisons du reste, pour le Sénégal et les pays voisins, d’aller à pas forcés vers une véritable intégration, intégration que les intérêts bien compris de nos communautés rendent de plus en plus impérative.

Pour sa part, le PIT est déterminé à assumer dans l’alliance Benno Bokk Yaakaar l’entièreté de ses responsabilités. L’engagement qui a été le sien dans les Assises nationales, ses motivations au sein de la coalition Benno Siggil Sénégal, son choix partagé avec l’écrasante majorité des sénégalais de faire partir Wade pour restaurer l’Etat de droit au Sénégal, de donner à ce pays une vie institutionnelle équilibrée avec une justice indépendante et souveraine, aucun de ces engagements n’a pris la moindre ride. Simplement parce que le PIT est convaincu que c’est par ce biais que le Sénégal continuera à aller de l’avant en s’inscrivant, de façon irréversible, dans la voie du progrès et du développement.

Pour cette raison, le P.I.T invite tous ses partenaires de la Coalition Benno Bokk Yaakaar à faire le meilleur usage possible des conclusions de la Commission Nationale de Réforme des Institutions mise en place par le Président de la République et pilotée de main de maître par le Professeur Amadou  Makhtar Mbow à qui toute la Nation restera éternellement redevable.

Abordant la vie du Parti, le Comité Central s’est félicité des tournées du Bureau Politique ayant permis, à la direction du Parti, d’aller à la rencontre des instances locales. Le Comité Central encourage le Bureau Politique à continuer ce travail de terrain pour permettre à toutes les structures du Parti de jouer pleinement leur rôle. Du reste, le Comité Central engage le Bureau Politique à convoquer, dans les délais les meilleurs, une conférence sur l’organisation pour faire le point sur le niveau d’organisation du Parti et prendre, le cas échéant, les mesures de redressement qui s’imposent.

Cette conférence devrait être l’un des jalons des travaux préparatoires du prochain congrès du P.I.T que l’agenda du Parti fixe dans le courant de l’année à venir, au mois de mai plus précisément.

Le Comité Central s’est réjoui  de l’initiative en cours au terme de laquelle les Forces de Gauche du Sénégal se retrouveraient sous forme de Confédération donnant ainsi corps à l’une des résolutions du congrès du Parti tenu à Thiès en 2010. Le Comité Central exhorte tous les militants du P.I.T à s’engager résolument dans la matérialisation de cette initiative pour la promotion, au Sénégal, des valeurs de paix, de liberté, de progrès et de justice sociale.

Enfin, le Comité Central s’est félicité des résultats engrangés par le Parti à l’occasion des élections locales de 2014. Elle invite tous les élus du Parti, en fidélité avec les idéaux du PIT, à mettre leur énergie et leur talent aux services des populations, pour le développement de nos terroirs et la construction nationale.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog