GAMBIE: TRANFORMER L’ESSAI !

DÉCLARATION DU PIT/SENEGAL SUR LA GAMBIE

La profonde crise récemment vécue par la République islamique de Gambie connaît l’évolution que l’on sait. Une évolution à maints égards appréciable qui ne devrait néanmoins pas être confondue avec un dénouement définitif, synonyme de restauration totale de la légalité républicaine, de la paix et de la sécurité pour le peuple frère de Gambie et ceux de la sous-région.

En d’autres termes, si des avancées décisives ont été faites dans la bonne direction, il s’impose à toutes les parties prenantes de garder les yeux ouverts, de demeurer lucides et attentives à la complexité de la situation et aux efforts à investir pour que la Gambie sorte, définitivement, de l’ornière dans laquelle l’extravagance d’un homme l’a, des décennies durant, plongée.

Pour l’heure, il convient de se féliciter des résultats atteints, notamment en les rapportant à l’acuité des périls évités.

Le mérite en revient d’abord et avant tout au Peuple gambien qui, par un vote majoritaire, a exprimé très clairement son rejet de la gouvernance innommable de Yaya Jammeh. Le mérite en revient aussi aux patriotes gambiens, organisés dans les partis politiques et autres démembrements de la société civile, ayant su transcender leurs différences pour offrir aux citoyens gambiens une alternative suffisamment porteuse pour devenir gagnante. Le mérite en revient par ailleurs à la CEDEAO qui, en l’occurrence, a su assumer intégralement son rôle, tout en entraînant dans son sillage, outre l’Union Africaine, les Nations Unies et d’autres bonnes volontés connues ou anonymes. Du reste, dans ce cadre, il faut relever l’importante contribution de la Mauritanie, du Maroc et de la Guinée Equatoriale.

 

 

Mais ce mérite, il faut aussi en convenir, incombe très largement au gouvernement sénégalais qui, alliant fermeté et intelligence, cohérence et détermination, a été l’un des grands orfèvres de cet heureux dénouement et ceci à la satisfaction de l’écrasante majorité des populations concernées.

Le Sénégal n’a pas que gagné en aidant un pays frère à ne pas sombrer dans un despotisme hors de saison. Il a aussi gagné en évitant d’allumer un brasier dans « son propre corps ». Tout comme il a gagné si l’on considère les atouts renforcés qui sont les siens, pour approfondir par des voies négociées la paix en Casamance, en mettant à profit les excellentes dispositions des nouvelles autorités gambiennes.

Au total, une aube nouvelle est en train de se lever sur la sous-région. Une aube annonciatrice de la maturité des peuples, de leur désir renforcé de liberté, de leur conscience d’un destin radieux qu’il leur appartient, ensemble, de forger.

A tous les patriotes sénégalais, à tous les patriotes de l’Afrique de l’ouest d’en prendre acte et d’agir pour que, définitivement, plus rien ne soit comme avant !

Dakar le 24/01/17

Le Secrétariat du Comité Central

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog