APPEL DE LA GAUCHE AFRICAINE

  • LE BLOG DU PIT-SENEGAL

 

Appel aux Partis et Organisations

De la Gauche Africaine

  P1010255.JPG

Nous, Partis et Organisations de Gauche du Sénégal signataires de la présente déclaration, souhaitons la bienvenue aux participants à la 11éme édition du Forum Social Mondial (FSM).

Nous sommes particulièrement honorés que notre pays, à travers ses illustres filles et fils organisés dans le Forum Social Sénégalais (FSS), ait été choisi pour abriter cette 11éme édition.

Nous les en félicitons chaleureusement, et remercions profondément le FSM, pour cette marque de confiance à l’endroit de nos compatriotes du FSS, et à travers eux, à notre peuple, dont l’ouverture et le sens de l’accueil fraternel (« Téranga »), sont légendaires.

Cette 11ème édition du FSM se tient dans un contexte mondial, africain et sénégalais, marqué par l’exacerbation sans précédent du système de l’économie capitaliste libérale avec ses conséquences néfastes dans tous les domaines de la vie des peuples et les relations internationales. Grâce à la révolution informatielle, les forces luttant pour ce nouveau monde disposent de moyens plus performants pour connaître et tisser entre elles , au-delà des continents, des réseaux de solidarité de plus en plus denses défiant le monopole exercé jusqu’ici par les moyens de communication par des médias au service du capital.

Cette nouvelle donne a accentué les contradictions entre le capital et ses travailleurs et entre les Etats dominés par les grandes puissances financières et leurs peuples sur toute la planète.

Confrontés à une nouvelle crise alimentaire et énergétique mondiale qui se profile à l’horizon, au moment même où ils traversent une crise de la dette publique et des déficits budgétaires sans précédent, les pays capitalistes dominants voient de lourdes menaces s’accumuler contre leur système d’exploitation et de domination.

En Afrique, ce contexte ouvre de nouvelles perspectives d’une seconde et réelle  libération  pour parachever l’indépendance acquise par nos pays, depuis cinquante (50) ans.

Les mouvements populaires progressistes en cours dans les pays d’Afrique du Nord, Tunisie Egypte, etc., constituent pour nous un motif d’espoir, un encouragement pour toutes les forces de Gauche, ainsi qu’une expérience riche en enseignements pour l’avenir des peuples d’Afrique. Nous leur exprimons notre solidarité militante.Par ailleurs une autre tendance dominante des évolutions de la dernière période c’est la dégradation de la qualité de la gouvernance politique  des Etats. Presque partout  sur le continent,  les conflits persistent avec leurs cortèges de misères économiques, sociales et morales pour les populations laborieuses. Les conflits sont avant tout engendrés par la cupidité de groupes dirigeants y compris certains se réclamant de la gauche (mouvements de libération nationale, combattants des alternances démocratiques) et qui se sont engagés dans des stratégies de conquête et/ou de conservation du pouvoir par la manipulation des identités ethniques, religieuses raciales et familiales, etc…

Ces stratégies suicidaires à terme sont à l’origine de l’instabilité chronique de plusieurs pays, des crises électorales  ainsi que des  menaces de dislocation territoriale pour certains Etats.

Ce syndrome de somalisation qui s’affirme dans les dynamiques internes d’un nombre croissant de pays de toutes les régions  du continent doit être combattu par la mobilisation et la lutte solidaire des forces de progrès à travers leurs organisations politiques et sociales.

En effet , au cours des deux dernières décennies,  la montée des mouvements de luttes populaires dans tous les pays du continent,  ont permis d’enregistrer des acquis démocratiques non négligeables :libertés démocratiques, pluralisme politique, syndical, associatif émergence de société civiles , presse indépendante, etc….

La pression exercée par ces luttes a quelque peu amélioré la gouvernance globale des sociétés africaines au regard de l’expérience des partis uniques, celle des  régimes militaires et des diktats des institutions de Bretton Woods.

Cependant au regard des évolutions récentes, le pari de la libération de l’Afrique est loin d’être définitivement acquis.

Notre continent est présentement victime des assauts des forces traditionnelles de domination aussi bien que de celles des puissances émergentes, qui, par des contrats léonins signés avec les classes dirigeantes locales,  se livrent à une course effrénée pour le partage des ressources naturelles et des terres arables. Ainsi l’Afrique est plus que jamais un  champ d’intenses lobbies qui menacent ses chances d’émergence comme pôle économique souverain au 21e siècle. 

C’est en prenant pleine conscience de ce tournant historique dans le monde et en Afrique, que nous, Partis et Organisations de Gauche au Sénégal, sous signés, lançons un appel à nos camarades d’Afrique, pour une plus grande solidarité dans nos luttes respectives, et une plus grande coopération, pour relever ensemble les défis de recouvrement de la souveraineté économique et alimentaire de nos peuples, la refondation de nos Etats autocratiques, en Etats républicains, laïcs, démocratiques et citoyens, et la réalisation de l’Unité Africaine, à partir de grands ensembles sous régionaux économiquement viables et politiquement intégrés.

Ces défis ne peuvent être relevés avec succès, sans notre mobilisation commune pour la paix en Afrique et le respect des frontières des Etats, issues du colonialisme, contre la remise en cause par l'impérialisme de l'unité nationale des Etats nés des décolonisations inachevées des années 60, et à partir desquelles, ses filles et fils vont réaliser l’intégration de leurs pays dans de grands ensembles sous régionaux, comme base de la construction de l’Unité Africaine.

Dans cette perspective, nous sommes interpelés à unir nos forces, afin de barrer la route à l’interventionnisme étranger dans nos pays, à toute remise en cause des fondements républicains, laïcs, et démocratiques de nos Etats, et à toute exploitation des différences entre les ethnies qui composent nos Etats, sur lesquelles nous avons le devoir de construire des Nations fortes, à même d’assumer l’indépendance de nos pays, l’intégration sous régionale et l’Unité Africaine.

Dans ce combat vital pour nos peuples, nous en appelons à la solidarité des Partis et Organisations de Gauche en Europe, en Asie et en Amérique, avec lesquels nous partageons le même idéal de paix, de coopération équitable entre les Etats et les peuples du monde, de Démocratie et de Justice sociale.

 

Plein succès aux travaux due la 11éme édition du FSM à Dakar !

 

Fait à Dakar le 10 février 2011

Ont signé :

Ferñent/M.T.P-S, Ligue Démocratique, Observatoire Républicain pour la Démocratie Citoyenne, Parti de l’Indépendance et du Travail/Sénégal, Udf/Mbooloo mi, Rassemblement National Démocratique, Rassemblement des Travailleurs Africains/Sénégal, Yoonu Askan wi/MAP.

 

Issa 25/02/2011 10:28


Tout à fait d'accord avec toi! Mais l'expérience des ex-pays socialistes nous apprend qu'il ne faut pas sous-estimer les aspects démocratiques de la révolution sociale! Malgré toutes les
insuffisances de la démocratie bourgeoise essentiellement représentative et biaisée par les forces du capital, elle nous offre des espaces de lutte en vue de l'approfondir et la dépasser. Mais nous
prendrons bien soin, de ne pas brûler les étapes et de toujours associer les masses populaires, sinon nous risquons une "deuxième chute du mur de Berlin" ou alors que le "ciel nous tombe sur la
tête". Et pour de bon cette fois!


jean-marie Défossé 19/02/2011 06:22


Il y a beaucoup de similitudes politiques entre le Sénégal et la France . Je veux parler ici de la multiplicité des partis politiques (soi-disant reflet de la démocratie) , qui n'ont au final pour
but , que de diviser et détourner l'opinion générale des solutions les plus SIMPLES et les plus JUSTES .La France est une experte de longue date dans cette manipulation de l'opinion public !


Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog