DÉCLARATION DU SECRÉTARIAT DU PIT-SÉNÉGAL

  • LE BLOG DU PIT-SENEGAL

QUAND WADE PLANIFIE L’AFFRONTEMENT AVEC LES FORCES VIVES !*

P1020118.JPG

Depuis la raclée historique qui lui a été infligée le 23 Juin, Abdoulaye Wade s’est attelé, chaque jour,  à poser des actes de guerre contre son peuple.

Ainsi, si ce n’est  en exerçant une répression aveugle,  souvent suivie de blessures graves, et même parfois de morts,  à l’endroit de manifestants, protestant, de façon pacifique, contre sa politique, ce sont des  nervis qu’il envoie  auprès de membres des forces vives de la Nation pour les provoquer, ou carrément les agresser. Tout  cela étant couvert par l’impunité criarde dont bénéficient  commanditaires et  auteurs de ces agressions !

Cependant, c’est  certainement au Conseil des Ministres du 19 Janvier 2012, que le Chef de l’Etat a révélé, à la face du monde, que c’est lui même  l’ordonnateur suprême de ces actes, à la limite du terrorisme, dans le but d’intimider les populations, c’est-à-dire pour étouffer dans l’œuf toute velléité de résistance populaire d’envergure contre son projet de confiscation du pouvoir.

En effet, après ce Conseil des Ministres, nul ne peut plus douter du bien fondé des déclarations de  Bennoo et du M23,  qui ont  toujours attiré l’attention sur la nature des actes bellicistes que pose le Chef de l’Etat, actes qui montrent bien qu’il  ne prépare nullement la tenue de l’élection présidentielle en Février 2012, mais qu’il  s’attèle, au contraire, méticuleusement, à instaurer une situation d’affrontement majeur avec le peuple, lui permettant de prendre des mesures d’exception, aux fins de pérenniser son règne et d’imposer son fils au pouvoir.

Précisément parce que depuis le 23 Juin, il est convaincu que le peuple l’a rejeté, et qu’il n’a plus de Parti politique en mesure d’inverser cette tendance. D’ailleurs, c’est à son corps défendant qu’il a été obligé de suspendre tous les comités électoraux mis en place  par sa coalition, à cause des contradictions qui les minent et paralysent toutes ses initiatives politiques de reconquérir le cœur de Sénégalais.

Aussi est-ce bien ce sentiment d’impuissance politique  qui nourrit sa détermination à user de la violence d’Etat  pour  se maintenir au pouvoir.

A cet égard, le Secrétariat du P.I.T se félicite de l’engagement unanime des Partis politiques, des organisations et des personnalités de la société civile, ayant tous décidé de travailler, dans une parfaite unité, à la mise en œuvre de la plate forme du M23, contre la candidature inconstitutionnelle d’Abdoulaye Wade et pour l’organisation d’élections fiables.

  Le P.I.T proclame, solennellement, dans ces circonstances cruciales et dramatiques pour notre peuple et pour la paix civile,  qu’il n’épargnera aucun effort pour contrer cette  forfaiture de Wade et de ses affidés. Il  en appelle à ses militants et sympathisants,  à tous les  patriotes, y compris ceux qui se trouvent dans la mouvance présidentielle,  pour participer activement, au sein du M23, à une levée de masse, en mesure de stopper l’infamie en cours.

D’autant que les Partenaires techniques et financiers du Sénégal,  les démocrates d’Afrique et du monde entier ont usé, en vain, de tous les moyens diplomatiques et politiques pour que le Chef de l’Etat reprenne ses esprits et renonce à imposer à notre peuple un affrontement majeur, aux conséquences incalculables pour la sous région.

Abdoulaye Wade est de même resté sourd  aux appels pressants des chefs religieux de toutes confessions et confréries, en vue de la préservation de la paix…

Face à  cette situation, il ne reste donc aux forces vives de la Nation qu’à se rassembler le plus largement possible pour lui barrer la route.

Tous, ensemble, nous vaincrons !

 Fait à Dakar le 20 janvier 2012

 Le Secrétariat du Comité Central

* Titre ajouté par le comité de rédaction du blog

 

jean-marie Défossé 22/01/2012 10:59

Même si Abdoulaye Wade avait réellement le désir de faire marche-arrière pour préserver son peuple , il ne le pourrait probablement pas . Il s'est trop imbriqué avec les "Forces Internationales de
Dislocation" , qui le pousseront inexorablement jusqu'à l'extrême ! Ce triste constat s'applique malheureusement à beaucoup de chefs d'Etats , tant sur le continent africain que sur les autres
continents . Les peuples de toutes origines confondues , ne veulent plus de ces pseudo-politiques de "gauche" , dont les valeurs sociales ont toujours été considérablement et avantageusement
édulcorées au bénéfice des oligarchies , afin de maintenir leurs injustes privilèges ! Nul doute que leur intransigeance à faire des concessions aux peuples et leur étroitesse d'esprit , vont
réveiller LA LUTTE DES CLASSES avec touts les conséquences dont ils seront les SEULS RESPONSABLES !

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog