DECLARATION DE BENNOO DU 20 NOVEMBRE 2010

  • LE BLOG DU PIT-SENEGAL

benno

Réunis en séminaire à Dakar, le samedi 20 novembre 2010, les partis et organisations membres de Bennoo Siggil Senegaal ont eu des échanges approfondis sur :

-       le projet de Constitution soumis à leur appréciation par l’équipe d’experts commis à cet effet,

-       les mesures de gouvernance pendant la période de transition, après l’accession de Bennoo au pouvoir,

-       les alliances et la stratégie électorales.

 

1- Concernant le projet de Constitution, après en avoir délibéré, le séminaire s’est accordé sur la nécessité de :

  • se référer aux conclusions des Assises nationales pour rédiger les points de la Constitution relatif au statut et aux compétences des Institutions que sont le Parlement, le Président de la République, le Gouvernement et le Premier Ministre, le Judiciaire,
  • équilibrer ces différents pouvoirs
  • assurer l’indépendance du Judiciaire par rapport à l’Exécutif et au Législatif,
  • faire en sorte que ce soit désormais la Cour Constitutionnelle qui joue le rôle de gardien de la Constitution.

En définitive, le séminaire a décidé de mettre en place un groupe de travail pour finaliser, en articulation avec la Plateforme institutionnelle des Assises nationales,  l’élaboration du projet de Constitution.

2- Pour ce qui est de la gouvernance dans la période de transition, le séminaire a largement discuté la synthèse proposée et a abouti aux conclusions suivantes :

  • les mesures et tâches déclinées en tant que contenu du programme de transition pour la refondation des Institutions, l’assainissement des finances publiques, la mise en œuvre d’un programme économique et social sur les urgences des populations, ont été adoptées,
  • la durée indicative résultant de la mesure des différentes séquences déclinées est estimée entre 2 et 3 ans.

Cependant, le séminaire engage les parties prenantes de Bennoo à approfondir la question afin de pouvoir tenir compte des difficultés qui naîtraient de la gestion désastreuse du régime prédateur de Wade.

3- S’agissant de la question des alliances et de la stratégie électorale, le séminaire, après en avoir largement discuté, est parvenu aux accords que voici :

  • maintenir l’unité de Bennoo encadrée par un pacte politique et éthique,
  • bâtir une unité la plus large possible faisant jonction avec les forces acquises aux conclusions des Assises nationales et à toutes les forces citoyennes et démocratiques disposées à mettre un terme au régime maffieux de WADE,
  • lutter contre la candidature illégale et illégitime de Abdoulaye WADE, dès maintenant,
  • contribuer à la mise en place d’un Cadre d’unité d’actions pour la régularité et la transparence des élections ouvert à toutes les forces acquises à la cause,
  • Se doter d’une vision globale de la stratégie unitaire qui intègre la liaison entre l’élection présidentielle et les élections législatives en vue d’une gestion concertée et consensuelle du pouvoir.

Une telle stratégie doit être l’aboutissement d’une démarche consensuelle et d’une construction collective des parties prenantes de Bennoo.

Abordant dans ce cadre la question de la candidature, Bennoo a échangé sur les modalités et procédures les mieux à même de permettre de discuter de cette question et de la résoudre, et a retenu de poursuivre les consultations et concertations afin d’aboutir à une position consensuelle.

Au demeurant, le séminaire estime que, quel que soit le cas de figure, candidature unique ou plurielle, Bennoo s’engage à maintenir l’unité autour des orientations programmatiques, du programme de refondation durant la période de transition, d’une Constitution fondatrice d’une nouvelle République.

 

 

Fait à Dakar, le 20 novembre 2010

 Bennoo Siggil Senegaal

 

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog