EVALUATION DU CINQUIEME CONGRES: "QUAND LE MAÎTRE REJOINT SON DISCIPLE!!!"

  • CINQUIEME CONGRES DU PIT-SENEGAL

P1000561.JPG

P1000589.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Ce 1er août se tenait au foyer des femmes de Madina Fall, dans la banlieue de Thiès, une séance d’évaluation du cinquième Congrès du Parti de l’Indépendance et du Travail, en présence d’une importante délégation du secrétariat du comité central conduite par le camarade Mansour SY, de la présidente de l’U.D.F.S. et du vice-président de l’U.J.D.A.N.

P1000532.JPG

P1000552.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La coordination régionale de Thiès conduite par Amath Camara et les camarades de Mbour, Popenguine, Tivaouane, Mboro, Meckhé et Khombole étaient également présents.  

P1000572.JPG

P1000496.JPG

 

 

 

 

 

 

 

       

 

 

 

Le Président de la coordination communale de Thiès, le camarade Mamadou Dieng, a présenté un rapport succinct, qui n’avait pas vocation d’être exhaustif. Il a relevé les problèmes liés à la restauration,à la sonorisation et au manque de bras au niveau de la Commission Transport. Quant aux sites d’hébergement, certains d’entre eux étaient éloignés du lieu où se tenait le Congrès.

Parmi les points forts du Congrès, il est à retenir en premier lieu, la grande leçon de démocratie administrée par le Parti en général et plus particulièrement, par les camarades Amath Dansokho et Maguette Thiam à la classe politique sénégalaise dans son ensemble mais plus spécifiquement aux tenants de la "transmission héréditaire" du pouvoir politique. C’est ce qui vaudra au camarade Président du Parti, un hommage unanime de la classe politique sénégalaise, jusques et y compris dans les cercles proches du pouvoir et aussi parmi les organisations de la société civile.

Un autre aspect remarquable de ce cinquième Congrès est l’extraordinaire effort financier interne, qui a permis son auto-financement et une grande mobilisation avec plus de 2500 délégués, pour un parti souvent décrit en tant que "Parti-télécentre".

Un épisode marquant de cette séance d’évaluation sera  symbolisée par le témoignage d’un instituteur à la retraite, Mr SECK, qui a eu à former le camarade Mamadou Dieng, à l’école primaire et qui après le succès éclatant du cinquième congrès, a décidé de venir adhérer au P.I.T, comme d’ailleurs plusieurs autres sénégalais. Lui, comme d'autres camarades ont prédit un brillant avenir politique au camarade Dieng.

 

P1000628.JPG

Le doyen Seck a été l'instituteur du camarade DIENG

Une des grandes leçons tirées par la séance d’évaluation est de renouer avec les traditions du Parti, qui privilégient le travail des Collectifs sur celui des individualités, ce qui ne rime nullement avec la négation des compétences et potentialités que chaque camarade recèle en lui.

 

P1000575.JPG

La camarade Djeynaba, présidente de la Commission Restauration

Il va sans dire que le dernier mot reviendra au Comité central nouvellement élu, dans lequel, une place de choix a été faite aux femmes et qui adoptera le rapport d’évaluation final.

 

P1000603.JPGP1000604.JPG

Un repas copieux a mis fin à la réunion.

 

Par notre envoyé spécial à Madina Fall

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Papa Badièye NGOM 09/08/2010 20:53


Lecongrès s'est bien déroulé, malgré les difficultés rencontrées sur la restauration;ce qui est à mon humble avis normal dans ces genres de manifestations.
Bravo aux camarades de Thiès pour tous les efforts consentis pour la réussité de cet événement.
Mes encouragements


Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog