FANAYE DIERY: RÉCONCILIATION ET DÉVELOPPEMENT

fanaye.png

Les douloureux évènements du 26 octobre 2011 à Fanaye Dièry ont endeuillé plusieurs familles, laissé de laides cicatrices, installé un climat de défiance et de méfiance d’où une insécurité quasi permanente sur de paisibles citoyens. Cette situation hypothèque en même temps le développement économique  du terroir à cause de la duplicité du PCR et de ses complices mais également de la mauvaise gestion du foncier,  «maladie infantile  du régime de 3W».

Le Département de l’Economie en mettant à contribution son expertise sur  la gestion du foncier permettrait au camarade Président Amath  Mandela  Dansokho  qui puisera certainement dans  la longue  expérience dans la prévention et la gestion des conflits, des valeurs culturelles des Foutankhés: «mougne, soutoura et yaafo» (yaafo=pardon) bases de toute vie commune dans un espace épanoui et équilibré. Il profitera de l’évolution historique du pays, du respect et de la notoriété que lui confère la République. Il cherchera la collaboration patriotique des khalifes de la famille de Thierno Hamidou SY ainsi que celle de Cheikh Oumar Foutiyou TALL du Ministre chargé de l’Aménagement du territoire et des Collectivités locales, du collectif pour la défense des intérêts de Fanaye.

Cette mission de réconciliation et de développement est possible et urgente à la fois. Il faut faire vite: privilégier la gestion concertée et réussir toutes les étapes sur un terrain miné par de graves  phénomènes:

Plusieurs familles ne communiquent plus et maintiennent la suspicion;

L’expression démocratique est confisquée: le Conseil rural  ne s’exprime plus dans la sérénité sur des destinées de la population qui l’a élu;

La suspension du projet italien non seulement prive certains travailleurs agricoles de revenus additionnels mais laisse planer la suppression pure et simple dudit projet.

Les interlocuteurs seraient les familles éplorées et les blessés, les responsables politiques locaux, le conseiller rural, les Imams et Chefs de villages de la communauté rurale, le Promoteur du projet et son staff, les associations des jeunes, des femmes et du 3ème âge, les leaders d’opinion locaux et expatriés, les autorités administratives locales et le commandement territorial.

Les accords obtenus seront remis au P.M qui, lors d’une manifestation publique à Fanaye, scellera la réconciliation et jettera les nouvelles bases  de la politique agricole dans la  vallée «grenier du Sénégal».        

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog