IL N’Y A PLUS RIEN A ATTENDRE DE WADE !!!

  • LE BLOG DU PIT-SENEGAL

senegal_airlines-copie-1.jpg

ABS5Y5GCA9ZD16LCAV65HG3CA50RZRVCACQNITMCA7AHHCSCAQERWSFCA5H

 



     

 

Quelques aspects  majeurs du discours présidentiel dans la période imposent, même aux sénégalais les plus irréductiblement optimistes, de se convaincre que leur Président est dans une sorte de bulle, aveugle à la réalité de son pays, sourd aux complaintes de son peuple.

 Abdoulaye Wade n’a-t-il pas dit, à haute et intelligible voix, aux sénégalais pour qui disposer d’électricité est devenu l’exception- en être privé étant la règle- qu’ils devaient s’inscrire dans l’optique de faire de leur pays, une zone de fabrication…d’avions ?

A Touba n’a-t-il pas indiqué que dorénavant il demanderait à tout Sénégalais, de quelque religion ou confession qu’il soit, une fois nommé ministre, qu’il aille à la rencontre du Khalife Général des Mourides pour se voir prodiguer prières et recommandations ?!

Dans l’un comme dans l’autre cas de figure, Abdoulaye Wade révèle, de manière effarante, combien il est en rupture d’avec ses compatriotes. En effet, les sénégalais n’ont pas que prié dans la ferveur à l’occasion du dernier Magal. Ils ont aussi communié dans un bel élan et ont été, dans leur écrasante majorité, profondément touchés par la récurrence dans le discours de l’actuel Khalife Général des Mourides, de l’appel à la nécessaire cohésion des sénégalais. Incontestablement, en agissant de la sorte, le guide de la communauté mouride  est bien dans son rôle : il montre aux fidèles de toutes les confessions le chemin à emprunter pour un Sénégal de paix et d’unité. Et il faut bien le dire, tout au contraire du populiste Abdoulaye Wade qui, au lieu de rendre clairement compte de l’état réel des investissements  qu’il aurait prétendument faits à Touba, sème, à la volée, les graines de la discorde, en se mêlant de ce qui relève de l’intime conviction de chacun de nos compatriotes !

C’est aussi  du même aveuglement dont fait preuve le Président de la République quand , grisé par ses thuriféraires, il donne ordre, pince sans rire, à son ministre de fils- définitivement incapable d’assurer aux structures existantes une fourniture même minimale en énergie électrique- d’implanter au plus vite une usine pour construire des avions !

Ainsi, chaque jour que Wade passe à la tête du pays non seulement aggrave les difficultés du Sénégal mais pire,  compromet les chances de son redressement rapide .  En d’autres termes Abdoulaye Wade et son régime n’ont pas seulement failli du fait du renchérissement  insoutenable du coût des denrées de première nécessité ou encore, et entre autres, du fait de la misère noire dans laquelle ils ont plongé le monde rural  et les travailleurs des nombreuses  entreprises qu’ils asphyxient par leur politique de racket.  Ils sont surtout dangereux parce que les actes qu’ils posent sont autant de coins qu’ils enfoncent dans le cœur de la Nation, risquant à tout moment de faire basculer le Sénégal, de le disloquer en le plongeant dans des turpitudes aux conséquences incalculables.

Aussi est-il urgent de se défaire de Wade et de son régime, de minorer les frais, bref de renouer avec une gouvernance politique, économique et sociale porteuse d’avenir. Pour  cela, le secrétariat du P.I.T appelle tous les sénégalais  à  renforcer leur protestation contre les abus dans tous les secteurs, à coordonner leurs  luttes et élever leur  niveau de  solidarité.

Dakar le 25 -01-2011

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog