MAINTENIR LE CAP SUR L'ESSENTIEL: LA DEFENSE INTRANSIGEANTE DES INTERÊTS DU PEUPLE SENEGALAIS

  • LE BLOG DU PIT-SENEGAL

 

P1010421.JPG


Le Sénégal vit, à l’instar de beaucoup d’autres nations du continent africain, des moments d’une exceptionnelle importance dans son devenir historique. En effet, notre pays en est à une sorte de croisée des  chemins et, immanquablement, la manière dont il va traverser les prochains mois, aura  un retentissement considérable sur l’existence commune des Sénégalais.

Il ne s’agit, ni plus ni moins, que de mettre fin, de façon nette et claire, à la mal gouvernance, aux dénis de justice, à l’accaparement éhontée des ressources publiques, bref à la culture de l’incompétence et de l’avilissement, ou alors, de rater le coche, livrer le pays aux rapaces boulimiques qui l’ont réduit à l’état que l’on sait, et sans la moindre perspective de l’en sortir, du moins avant longtemps.

 

imagesCAQKM4SW.jpg


D’autant qu’Abdoulaye Wade vient de poser le dernier acte constitutif de sa machine infernale de fraude. En effet, après avoir cadenassé les ministères de l’intérieur et de la justice, le Conseil Constitutionnel et la D.A.F, en y mettant des hommes ne pouvant rien lui refuser, voilà qu’il s’en prend, systématiquement,  à la carte électorale et donc au fichier électoral. Autrement dit, Wade a décidé, avec impudence, de retirer aux Sénégalais leurs suffrages de 2009. Pire, il révèle, outrancièrement, son choix de procéder, à la face du monde, à un hold-up électoral en 2012!

Bien entendu, il ne saurait être question de laisser faire. La candidature illégale et illégitime de Wade ne doit ni ne peut prospérer, pas plus que sa volonté d’arracher aux sénégalais leur expression souveraine. 

Dans un tel contexte, chaque citoyenne, chaque citoyen est interpellé, sommé de choisir son camp, obligé de répondre à l’appel du pays.

D’abord les Sénégalais politiquement organisés, dont l’objectif déclaré est de conquérir le pouvoir, de mettre en œuvre un projet de société, et qui se réclament de l’opposition.

 

P1010431.JPG


Mais aussi et par delà ces Sénégalais, tous les autres, y compris ceux qui se disent de la « société civile ». Ces Sénégalais, particulièrement, ont le devoir de rendre plus lisible leur discours, en cessant , sans avoir l’air d’y toucher, de décréter la fin des « Partis » tout en voulant fonctionner comme un Parti , et mieux ou pire, avec le secret dessein de s’inféoder des Partis qui, pendant des décennies ont eu le mérite, tout en en payant le prix, de se battre avec constance  et pugnacité, contre les abus, tous les abus.

Et précisément parce que de la lisibilité des discours et de la clarté des choix dépend le sort de millions de Sénégalais auxquels il faut offrir une perspective, un projet, mais sans faux fuyant ni simulacre, le moment est venu « d’abattre ses cartes ».

 

imagesCAREKON2.jpg


Pour sa part le P.I.T/Sénégal réitère sa fidélité aux conclusions des ASSISES NATIONALES. Il reste convaincu que le salut du Peuple sénégalais se trouve dans la capacité, pour ceux qui sont édifiés sur le caractère malfaisant de l’actuel régime, de se retrouver autour de valeurs fondatrices, d’un projet de rénovation nationale, d’une volonté de bâtir la République pour que, plus jamais, le Sénégal ne soit livré ni à un homme, ni à un clan, qui en ferait l’un ou l’autre, ce qu’il veut.

La chose est possible. Mieux, elle est impérative et, du reste, en la matière, Bennoo Siggil Seneegaal est en train de faire des pas décisifs…

Le P.I.T appelle en conséquence tous les Sénégalais à œuvrer pour la consolidation du Bennoo afin que de la synergie ainsi édifiée surgisse une force irrésistible qui va, non seulement mettre fin aux errances de Wade et de ses affidés, mais aussi et surtout remettre le Sénégal dans la voie du progrès et du développement véritable.

C’est seulement à ce prix que le Peuple sénégalais va préserver sa liberté, tout en échappant aux tragédies sans nom que certains de nos voisins ont vécues ou continuent de vivre.

 

licorne_abidjan.jpg


C’est le lieu pour le P.I.T de s’incliner pieusement devant les milliers de morts – dont des Sénégalais atrocement exécutés- de la République sœur de Cote d’Ivoire. Le P.I.T condamne fermement les massacres perpétrés par les deux camps, exige l’arrêt des ignobles tueries, invite les protagonistes à œuvrer pour une véritable solution politique seule à même d’aider à panser les blessures qui, parce que bien trop profondes, mettront manifestement du temps à se cautériser.

L’Afrique toute entière est, de ce point de vue, invitée à agir pour s’assurer les moyens de sa souveraineté, de la vie de ses Peuples dans la démocratie, la paix et la liberté, à l’abri de toute forme de manipulation susceptible de couvrir, entre autres, diverses formes d’impérialisme.

 

Dakar le 12 avril2011

Le Secrétariat du Comité Central   

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog