PDS : UNE FUITE DESESPEREE EN AVANT !

  • LE BLOG DU PIT-SENEGAL

AAAAACUEIL

 

 DESESPEREE FUITE EN AVANT !

Le 23 juillet a permis de rééditer, en mieux, le 23 juin. Il a traduit, de façon éclatante, la détermination du Peuple sénégalais à recouvrer sa souveraineté, à ne plus permettre à un clan- de plus en plus étriqué- de continuer à confisquer le Sénégal, ses richesses, ses institutions.

Malheureusement, Abdoulaye Wade, sourd et aveugle à cette réalité têtue, a choisi de poursuivre sa logique suicidaire, grosse de dangers pour tous. En effet, alors qu’il lui est demandé de faire organiser les élections, de façon transparente, par des personnalités neutres, il décide de maintenir Ousmane Ngom au ministère de l’intérieur, et élève « son » directeur général des élections ,Cheikh Gueye, au rang de ministre chargé des élections ! Dans la même foulée, alors qu’il a proclamé, à haute et intelligible voix, qu’il ne voyait pas de mal à se dédire, qu’à ses yeux les promesses n’engagent que ceux qui ont la naïveté d’y croire, il fait retenir et entendre par la police, des dizaines d’heures durant, Cheikh Omar Touré dit Thiat dont le seul crime est de s’interroger sur le sort à réserver, dans la Cité, à un vieil homme pour qui la parole donnée ne veut rien dire !

Cerise sur le gâteau, en réponse aux interpellations des 23 et 27, il opte pour le convoyage de jeunes et de femmes- éprouvés par sa scandaleuse politique d’appauvrissement- , à coup de centaines de millions, pour faire foule, tenter de donner le change, espérer faire croire en sa popularité !

Au point qu’il soit difficile de trancher entre le peu de jugement que Wade impute aux Sénégalais et l’impudence des renégats qui, autour de lui, osent encore lui dire qu’il est dans son droit quand, à près de 90 ans et après deux mandats, avec les résultats qui sont les siens, il fait bien de postuler à un troisième !

Abdoulaye Wade devrait pourtant réaliser, au plus vite, dans son intérêt et celui de sa famille, que plus rien n’y fera. Il a tout à gagner en s’inscrivant dans le sens de l’histoire. Il doit prendre acte du fait qu’il a suffisamment fait du tort à un pays qui pourtant lui a tout donné.

En clair la colère gronde : les Sénégalais étant plus que fatigués par les affres que leur font subir ceux qui ne doivent leur position qu’à leur abjection les amenant à dire à Wade ce qu’il veut entendre. Or, persuader Abdoulaye Wade  qu’il est unique, génial, inégalable et donc à conserver absolument, contre vents et marées, ne peut que conduire au désastre !

En tout état de cause, le P.I.T se félicite de la mobilisation exceptionnelle du Peuple sénégalais le 23 juillet. Le Parti se réjouit du renforcement du camp du M 23, du sens patriotique de ses militants, de la lucidité des ses dirigeants.

A tous il dit que la voie est là, toute tracée : faire corps pour non seulement bouter Abdoulaye Wade hors du pouvoir mais aussi pour rendre à jamais impossible la confiscation de la souveraineté populaire, les détournements impunis, la gestion gabégique et fantasque des ressources publiques.

                                                        Dakar le 27 juillet 2011.

                                                         Le Secrétariat du Comité Central.

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog