RENFORCER LE CAMP DU CHANGEMENT !

CC09102011.jpg

Déclaration sur la situation nationale

 

Le Secrétariat du Comité Central du Parti de l’Indépendance et du travail a, dans sa séance du mercredi 23 mai, échangé en profondeur sur la situation économique, politique et sociale du pays, aux fins d’esquisser les axes stratégiques d’intervention du Parti.

Pour le Secrétariat du P.I.T, la période que traverse le Sénégal est, à maints égards, inédite. Précisément  parce qu’au-delà du fait qu’elle est la consécration de l’engagement populaire des Sénégalais de mettre fin à la mal gouvernance, au déni de justice et au déficit d’éthique qui étaient érigés en système de gestion, cette période augure de perspectives prometteuses, au vu des actes posés par le nouveau régime.

En effet, l’option d’une gouvernance sobre et vertueuse, de même que le choix d’une gestion de proximité, faite d’ouverture et d’esprit de responsabilité, représentent des  gages certains pour l’avènement d’un Sénégal de progrès partagé, en rupture totale avec l’ordre ancien.

Pour autant, il ne faut nullement occulter les multiples difficultés qui se dressent sur le chemin menant à ce qu’il faut bien appeler « une révolution culturelle ». Des forces colossales- dont on ne mesure pas toujours la consistance massive et le poids des intérêts- vont se dresser, de toute leur stature, pour préserver avantages indus et mécanismes de spoliation. L’ancien Parti au pouvoir, même défait, conserve une capacité certaine de nuisance de par toutes les ressources nationales que plus d’une décennie de gouvernance débridée a permis, à certains de ses dirigeants et cadres, d’amasser…

Et c’est bien sous cet angle qu’il convient d’apprécier l’élection législative de juillet 2012. Il s’agit soit de renforcer le camp du changement, en faisant obtenir une majorité qualifiée à la liste Benno Bokk Yakaar à l’assemblée nationale, soit d’entraver les initiatives salutaires  du Président Macky Sall et de son gouvernement, en donnant les moyens à des élus du camp de la régression économique et morale, de bloquer les institutions et les actions en cours.

Du reste, et toujours de ce point de vue, il n’y a nulle illusion à entretenir. Un vote éclaté autour des vingt quatre listes en compétition, n’est aucunement garant d’une assemblée nationale au service des intérêts du Peuple sénégalais. Bien au contraire !

Pour cette raison, le Secrétariat du Comité Central du P.I.T engage tous les militants du Parti, ceux des formations alliées de Benno Siggil Senegaal mais aussi de Benno Bokk Yakkar, à ne ménager aucun effort pour le triomphe de la liste de l’unité et du rassemblement autour de ce qui compte par-dessus tout : la Nation sénégalaise.

Le Secrétariat du P.I.T se félicite de l’attention soutenue du gouvernement pour le monde rural et des décisions salutaires de mise à disposition- au plus tôt-  des semences et intrants, en commençant  notamment par les zones où les pluies sont relativement précoces.

Le Secrétariat du P.I.T apprécie aussi à sa juste valeur la reprise des enseignements à l’Ecole et l’Université. Il invite le gouvernement à se donner les moyens d’organiser, dans des délais raisonnables, les Assises Nationales sur l’Education et la Formation.

Enfin le Secrétariat du P.I.T se félicite de la liberté provisoire obtenue par Barthélémy Diaz et  attend, avec confiance et sérénité, que le droit soit dit dans cette affaire comme dans bien d’autres, pour que , plus jamais,  le Sénégal ne connaisse les sombres dérives dont il a souffert il y a peu.

Fait à Dakar le 23 mai 2012.

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog