WADE, "TIRAILLEUR DE L'OCCIDENT": LE SENEGAL NE MERITE PAS çA !

  • LE BLOG DU PIT-SENEGAL

 

WADE_KHADAFI.jpgLE SENEGAL NE MERITE PAS çA !

Le « tirailleur sénégalais », ce n’est pas que le preux combattant qui, à l’occasion de la dernière guerre mondiale par exemple, a eu à se battre aux côtés de tous les coalisés contre la barbarie nazie, au nom des valeurs  de liberté, d’égalité, de fraternité humaine. C’est aussi (et malheureusement !), cet africain qui, à son corps défendant, a été commis à des tâches d’asservissement de ses frères de race, pour le compte du colonisateur français…

Or, si aucune génération n’est comptable de son histoire- entendue au sens de son passé-, chaque génération a, néanmoins, l’obligation d’assumer son présent. Et, de ce point de vue, les Sénégalais sont interpellés. Abdoulaye Wade, Président de la République du Sénégal, a décidé, à partir de la France, de se rendre à Benghazi, protégé par des avions de chasse français, pour apporter son soutien à la rébellion libyenne et demander à son vieil ami et complice Kadhafi, de renoncer au pouvoir !

Ce faisant, le Président de la République réveille de vieilles blessures, péniblement cautérisées. Il met son Peuple en devoir de lui dire qu’il a cessé de le représenter, de parler et d’agir, légitimement, en son nom.

Précisément parce que les Sénégalais tiennent à leur dignité. Ils ne se veulent les vassaux d’aucun pays au monde. Ils ne souhaitent pas, que de l’étranger, il leur soit dit qui doit les gouverner. Ils reconnaissent donc au Peuple libyen et à lui seul le droit de décider de ses propres affaires.

Aux Africains leurs frères, ils disent qu’ils ne sont pas et ne veulent pas être « ce dos qui se courbe et se penche sous les coups de fouet de midi » ! Ils leur promettent de se venger et de les venger de cette gifle retentissante qu’Abdoulaye Wade vient, encore, d’administrer à tous les fils du continent. Ils prennent l’engagement de faire  tout ce qui dépendra d’eux pour se libérer de cet homme dont les actes ignobles ont fini de franchir les frontières nationales.  

Pour le Secrétariat du Comité Central du P.I.T, l’acte inqualifiable que vient de poser Abdoulaye Wade s’inscrit dans sa quête, désormais devenue aussi désespérée que démentielle, d’imposer son fils aux Sénégalais.

A cette fin, il vient de révéler qu’il ne reculera devant rien pour assouvir ses fantasmes.  C’est bien la raison pour laquelle il s’est mis, toute honte bue et  aussi ostensiblement que cela, au service de la France et de l’O.T.A.N.

Le comprendre, en mesurer l’extrême gravité, commande à tous les dignes fils du pays, à tous les patriotes conséquents, de resserrer les rangs pour faire face au monstre et à ses sombres desseins.

Dakar le 14 juin 2011.

Le Secrétariat du Comité Central.

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog