« YEN A MARRE » AU CHEVET DES PARENTS DE MALICK BÂ

 

YENAMARRE_SANGALKAM-copie-1.jpg

 

LERAL.NET -

 

Après la mort du jeune Malick Ba à Sangalkam, la classe politique de l’opposition sénégalaise et les mouvements citoyens ne cessent de défiler dans cette localité pour présenter leurs condoléances à la famille éplorée. Sur place une atmosphère de deuil règne dans ce lieu qui a vécue d’intenses manifestations contre l’installation de la délégation spéciale ce lundi dernier. Par la rédaction de Leral.net Dénonçant un énième crime commis sous l’ère du président Wade, le mouvement Y’en a marre qualifie le drame de Sangalkam comme étant « la goutte de trop » et promet de suivre ce dossier à fond pour que justice soit faite. Venu soutenir la cause des populations de Sangalkam, le rappeur Thiate, l’un des leaders de ce mouvement a exhorté la justice sénégalaise à plus d’indépendance dans cette affaire. Soulignant le manquement de la justice sur les précédentes affaires de meurtres impunis sous l’alternance, Y’en a marre promet de faire de la mort du jeune Malick Ba un combat de tout les jours afin que la justice triomphe et que les coupables payent. La classe politique de l’opposition sénégalaise a aussi fait le déplacement pour soutenir la cause des populations. Selon le leader de la jeunesse socialiste, Barthelemy Diaz, « le président Abdoulaye Wade est la seule personne qui mérite une délégation spéciale, car étant incapable de gérer le pays correctement.» L’ex conseil rurale conduit par Omar Gueye a fait face à la presse pour annoncer la mise en place d’un plan d’action très bientôt en synergie avec le conseil rural de Mbane pour faire face, en semble au combat du découpage administratif.

Mbaye Seck 02/06/2011 16:05


Mbane et Sangalkam :le meme combat.Et celui qu'il faut placer sous delegation speciale, c'est bien Abdoulaye Wade et son regime.DECRETERT L'ETAT DE TUMULTE ,LA PATRIE EN DANGER. Fevrier 2012 est
certes tres imminent en termes de temps, mais tres tres loin si l'on mesure tous les dangers qui planent sur le pays.

ET A DEFAUT D'ARRETER LE MAL ICI ET MAINTENANT, IL FAUT LE JUGULER. tOUT LE PEUPLE SENEGALAIS Y EST IMPERIEUSEMNT INVITE.


Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog