DECLARATION POUR LA LIBERATION DE 5 PATRIOTES CUBAINS

  DECLARATION DE DAKAR

 

  Le 12 Septembre 1998, le FBI a arrêté les 5 anti-terroristes Cubains. Pendant 17 mois, ils sont restés en prison sans être jugés. Initialement, ils étaient accusés de conspiration de complot, en vue de réaliser des activités d’espionnage, d’être des agents secrets d’un Etat étranger et d’avoir utilisé de fausses identités.

 En mai 1998, le Ministère Public ajoute sans preuves un second chef d’accusation contre Géraldo Hernandez celui de complot avec assassinat mobile.

 Depuis la révolution Cubaine de 1959, les 10 administrations Nord Américaines ont combattu et tenté de renverser le gouvernement populaire de Cuba, par des actes terroristes, le blocus économique, financier et commercial, des débarquements de mercenaires, des campagnes médiatiques de dénigrement, des tentatives d’assassinat de son principal dirigeant Fidel Castro et d’isolement diplomatique.

 Washington a crée et financé, dans cet objectif, des organisations terroristes comme la FNCA, los Hermanos, Al rescate. Des terroristes notoires comme Possadas Corriles et Orlando Bosh, en sont des dirigeants connus.

 Ce dernier, a été l’assassin du diplomate Cubain qui travaillait à l’ONU, Felix Garcia. Pour lutter contre de tels actes, 5 jeunes Cubains on infiltré ces organisations, se faisant passer pour des dissidents et des réfugiés.

 Il s’agit de :

Géraldo Hernandez =condamné à 2 peines à perpétuité plus 15 ans

 René Labanino = Condamné à une peine à perpétuité et plus de 15 ans

 Antonio Guerrero = une peine à perpétuité et plus de 10 ans

 Fernando Gonzalès = 19 ans de prison

 René Gonzalès = 15 ans de prison

                       

            Aussi est-il révoltant de savoir que Adriana Perez, épouse de Géraldo Hernandez et Olga Salenuèva, compagne de René, n’ont pu voir leurs maris depuis plus de 11 ans et plus de 10 ans  respectivement.

             Yvette, la fille de René n’a  pu voir son père pratiquement depuis plus de onze (11) ans. Voilà, onze (11) ans aujourd’hui, que dure leur détention.

            Le procès des 5 s’est déroulé à Miami, où une grande partie de la communauté Cubaine caresse encore le rêve impossible de voir revenir à Cuba  l’ère du dictateur Batista. Pourtant, le 09 Août 2005, les trois (03) magistrats de la cour d’Atlanta avaient décidé unanimement de révoquer leur condamnation et ordonné un nouveau procès.

             Le 04 Juin 2008, la cour d’Atlanta a confirmé la condamnation de Geraldo Hernandez et de René Gonzalès. Pourtant un des juges s’est opposé au maintien en détention de Géraldo Hernandez pour insuffisance de preuves.

             En Septembre 2008, 102000 signatures ont été présentées au Président George Bush lors d’une pétition pour réclamer la libération des 5.

             Le 03 Février 2009, les Avocats des 5 ont présenté une requête légale devant la cour suprême des Etats-Unis demandant  que les juges rejettent les verdicts et ordonnent un nouveau procès. Mais ceci n’a pas été suivi.

             Pas moins de (dix (10) Prix nobels de la Paix, dont l’Africain Wole Soyinka, ont présenté le 06 Mars 2009, la pétition Amicus Curia auprès de cette même cour, exigeant un procès équitable et la libération des 5. 

              Le  comité et ASENECUBA se joignent à toutes les forces démocratiques et de Paix à travers le monde pour exiger la libération immédiate des 5.

 Fait à Dakar, le 12 Septembre 2009

 

Comité Sénégalais Pour la  libération des 5 patriotes Cubains (CSPLC) ET

 

Association d’Amitié et De Solidarité entre les peuples de Cuba et du Sénégal  (ASENECUBA)

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog