« Réussir à l’université et assurer sa citoyenneté »

  MSDimages-copie-1

 

 

 

 

 

 

 

 

Conférence publique : 

« Réussir à l’université et assurer sa citoyenneté »

             Professeur Maguèye Kassé, Professeur Titulaire

 

Lieu : Salle 76 de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines.

 

Date : Vendredi 08 juillet 2011

 

Heure : 15 heures

 

La conférence sera présidée par Serigne Mansour Sy  Djamil, Président du Mouvement Bes du Ňakk.

 

contacts: 

   Hervé Bangar: 77 435 31 86

Fatou Thiome : 77 364 18 70

 

 

 

Etre admis à l’Université et singulièrement à l’Université Cheikh Anta Diop est le résultat d’un long parcours. C’est le couronnement, à une étape importante de la vie d’un adolescent, d’une adolescente, d’efforts soutenus tant au plan matériel, consentis par les parents, qu’au plan psychologique et moral de la part de  l’apprenant. C’est une nouvelle tranche de vie qui prépare à de futures responsabilités sociales. L’université est donc un creuset qui forge  les caractères, les savoir faire et savoir-devenir par des processus d’apprentissage et à travers des modes de transmission de connaissances et de savoirs. Elle distingue ses produits, certifie des parcours brillants et leur confèrent reconnaissance, honorabilité, respectabilité par des diplômes sur l’authenticité desquels elle veille jalousement,  diplômes qui sont autant de preuves d’une  formation reçue, certifiée et légitimée, et qui visent une insertion professionnelle souhaitée. L’Université, de manière générale et dans tous les pays,  garde encore ce mythe, au sens de représentation symbolique qui influence la vie sociale, à son évocation.

En est-il ainsi pour notre espace universitaire ? L’Université sénégalaise garde-t- elle encore cette image positive ? Si la réponse est négative, qu’est ce qui l’explique ? Si elle demeure positive, qu’est ce qui provoque et explique  dès lors les différents remous qui la traversent ?

L’université prépare-t-elle encore l’étudiant, l’étudiante à être un citoyen, une citoyenne capable d’assumer  toute sa place dans la société ? C’est-à-dire à être un citoyen, une citoyenne conscient(e) de ses responsabilité dans la société, de  ses droits  comme de ses devoirs, capable de participer de manière consciente et positive à l’éclosion et à l’avènement du progrès social, associé(e) qu’il (elle) est à tout ce qui prépare à un monde nouveau dans sa société, la sienne, mais aussi  les sociétés humaines de notre époque, celles qui préparent le monde de demain, dans la paix, la concorde et le développement, au profit de tous et de toutes.

Les Etudiants du Mouvement citoyen Bes Du Ňakk vous convient à un débat autour de ces questions  lors de la conférence que tiendra Monsieur le Professeur Maguèye Kassé, Professeur Titulaire le vendredi 08 juillet 2011  à  15 heures, à la salle 76 de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines.

 La conférence sera présidée par Serigne Mansour Sy Djamil, Président du Mouvement Bes du Ňakk.

 

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog